On représente communément ceux qui possèdent les clés des studios d’enregistrement, directeurs artistiques ou ingénieurs du son, comme des savants aux recettes bien gardées, ou d’habiles manipulateurs aux « trucs » marketing un peu honteux. L’aura de légende qui entoure certains noms — d’Abbey Road à la Motown — serait à la hauteur de la méconnaissance de ce qui s’y joue. Pourtant, si l’on veut bien y regarder d’un peu plus près, à condition de lire l’anglais et de ne fuir ni les textes universitaires, ni les vidéos YouTube, des ressources existent. Elles permettent de dépasser les récits des artistes-interprètes — souvent contraints par le mythe de l’inspiration à effacer la part de ceux qui les accompagnent — pour mieux comprendre les processus de travail. Voici une sélection de contributions plus ou moins récentes à une meilleure connaissance de ce qui se passe derrière des murs parfois moins opaques qu’ils n’y paraît.

Pour le site de la Philarmonie, petite revue biblio-documentaire sur le travail de studio...